dimanche, mai 27, 2007

Intrigue à l'anglaise


Oyez, oyez! Amoureux d'histoire médiévale et d'intrigues à rebondissements, courez chez votre libraire de quartier vous procurer le dernier roman d'Adrien Goetz! Partez sur le chemin de la vérité aux côtés de l'intrépide Pénélope Breuil, conservatrice adjointe au musée de Bayeux. Que se cache t'il derrière les fragments manquants de la célèbre tapisserie qui, dit-on, aurait été brodée par la belle Mathilde, épouse de Guillaume le Conquérant? Et surtout qui a intérêt à garder ce secret dans l'oubli?


"Da vinci Code" à la française pour certains, ce livre m'évoque surtout le trés bon roman de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos, "La promesse de l'ange" (Albin Michel, 21,50 euros, paru en Livre de poche, 7,50 euros). Si ce dernier mettait en scène l'atmosphère magique du Mont Saint Michel et de sa baie, l'ouvrage d'Adrien Goetz nous transporte dans le Bessin, dans la trés jolie ville de Bayeux dans le Calvados, fief de Guillaume le Batard. Dans les deux romans, l'enquête, non pas policière mais historique, est menée par une femme de caractère, archéologue pour l'un, conservatrice du patrimoine pour l'autre et une rivalité amoureuse va opposer deux personnages masculins pour le coeur de la belle scientifique. Mais la comparaison s'arrête là. Différents dans le style comme dans la construction, ils réunissent tous deux le mystère au coeur de l'histoire et en plus, pour mon plus grand plaisir, au coeur de notre belle Normandie.


Si l'histoire est assez bien ficelée et les retournements de situations bien amenées, on relevera néanmoins quelques faiblesses dans cette "Intrigue à l'anglaise". Certains points sont trop vite éludés, quelques histoires pas bien élucidées et les personnages manquent en outre un peu de relief. Le roman fait 330 pages, mais il aurait pu en faire 500 si cela avait servi à approfondir l'histoire, l'épaissir. On finit un peu frustré de ne pas avoir parcouru plus avant les paysages du Bessin et il semble qu'il manque quelque chose à l'histoire de ces personnages dont, au fond, on ne sait pas grand chose à la fin du récit. On aurait aimé que le personnage de Pierre soit plus riche et celui de Pénélope nous parait un peu trop lisse. La relation entre la belle conservatrice et Wandrille aurait mérité plus d'attentions de la part de l'auteur, ainsi que celle qu'elle noue avec Pierre, le jeune journaliste local. Enfin, on peut s'interroger sur l'utilité pour le récit du "club" de Pénélope et Wandrille, dont je vous laisse découvrir de quoi il s'agit.


Mais au final, ce roman n'en demeure pas moins une belle réussite et si le but de l'auteur était bien de nous tenir en haleine, on peut dire qu'il est atteint. Un beau coup de coeur donc que je vous recommande chaleureusement, à lire par temps de pluie comme aujourd'hui pour l'atmosphère normande! J'en profite au passage pour conseiller vivement à ceux qui ne l'ont pas encore fait de visiter Bayeux et le musée de la Tapisserie. Personnellement, je l'ai déjà fait deux fois et à la lecture de ce roman, je ne me priverai pas d'une troisième!
Adrien GOETZ, Intrigue à l'anglaise, Grasset, 330 pages, 18 euros.

5 commentaires:

Philippe a dit…

J'ai aussi lu ce livre : j'ai bien aimé !! Le fait que l'action se passe à Bayeux en Normandie me touche particulièrement. Je trouve que l'intrigue est bien ficelée, elle donne envie d'aller voir la tapisserie et d'étudier l'histoire de la Normandie, du royaume de France et de l'Angleterre au XI ème siècle.
Je suis d'accord, quand tu dis que l'auteur se perd un peu dans son intrigue : il rajoute des scènes qui ne servent pas à grand chose : Marc,le Ritz, le Club ...
Mais je conseille quand même ce bouquin !!

Philippe

Isabelle a dit…

Merci mon Philou pour ton petit commentaire!

Sophie (à NY) a dit…

je note les deux références (finalement surtout celle que tu ne fais que citer), c'est un thème qui m'intéresse beaucoup !

Isabelle a dit…

Sophie, "La promesse de l'Ange" est un trés bon roman, sans doute meilleur qu'"Intrigue à l'anglaise" parce qu'à mon sens, plus abouti. Mais si ce dernier m'a tout de même plu c'est qu'il met en scène une région chère à mon coeur.

Cédric a dit…

Salut !

J'aime bien les blogs qui traitent de littérature, et le tien m'a tapé dans l'oeil. ;-)
En plus, le sujet de ton post ici me plaît beaucoup, j'ai adoré "La Promesse de l'Ange", et je me suis vraiment bien amusé à la lecture de l'intrigue de Goetz.
Au plaisir de te lire encore !